waqf france

Châtiment de la tombe

Les versets contredisants le concept du chatiment dans la tombe

chatiment-de-la-tombe
Cette croyance attribuée au prophète se légitimise par la sourate Ghafir 40 - 46 - Le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir. Et le jour où l'Heure arrivera (il sera dit): «Faites entrer les gens de Pharaon au plus dur du châtiment».  
  النَّارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوًّا وَعَشِيًّا وَيَوْمَ تَقُومُ السَّاعَةُ أَدْخِلُوا آلَ فِرْعَوْنَ أَشَدَّ الْعَذَابِ
Notons que ce verset relate la punition des gens de Pharon et fait référence à une époque ou ni la thora ni les évangiles et le coran n'existent encore (hormis les psaumes). Notons aussi que Moïse est le deuxième messager (après Josephe) à exiger de Pharaon la libération des hébreux (esclaves en Egypte). 
Nos oulémas "savants" en islam basent leur réfléxion sur le début du verset "Le Feu, auquel ils sont exposés matin et soir". La question qui interpelle est: Doit on loger tous les musulmans à la même enseigne que la cohorte de Pharaon. Faire d'un cas particulier une généralité en menaçant les musulmans lambda de ce châtiment, dans le seul but de les faire banquer?

Coran et logique, ou plûtot; la cohérence du discours coranique.

Nos arguments ne tiennent pas compte de la naissance d'une âme évoquée en 40/11 appuyée par 2/28 (mort avant de naître). Il va de soit qu'en logique cartésienne la phrase telle que: "mort avant de naître" n'a pas de sens et n'est pas rationnelle. Mais la religion coupe court avec le proverbe: "les voies de Dieu sont impénétrables" tandis que le coran y répond par la sourate 17 verset 85.
Précision sur le verset 2/28 - Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez mort ? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez.
Par définition le coran s'adresse ici aux vivants "Comment reniez vous Allah, alors que vous étiez mort il vous donna vie..." (litteralement en arabe dans le texte).

En tout état de cause, il n'y a pas matière à spéculer sur ce qu'était l'âme, ni sur ce qu'elle est, ni sur ce qu'elle devient au regard du verset 17/85.
Al-Isra - 17/85 - Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis : “ l'âme relève de l'Ordre de mon Seigneur”. Et on ne vous a donné de cette science que peu de connaissance.
Evitons donc de spéculer inutilement sur l'incompréhensible et de ce qui dépasse l'entendement humain, le verset 5/101 nous y invite.

Et pour finir:
Al-Ma'ida - 5/101 - Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Allah vous a pardonné cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent.
Al-Ma'ida - 5/102 - Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent de leur fait mécréants.
En matières religieuses, il est des choses impénétrables à l'entendement des êtres humains "la fameuse question d'ou je viens ?" Ou le fait d'affirmer que les gens dans les tombeaux rêvent de leur chatiment ou félicité, ou que ce genre de choses soient réèls ou virtuel, nous n'en savons rien. La litérature sur le sujet n'est que suputation et versets mal interprétés volontaire ou non !

Le châtiment :
Al-Hajj - 22/7 - 8 et 9 - Et que l'Heure arrivera; pas de doute à son sujet, et qu'Allah ressuscitera ceux qui sont dans les tombeaux
Donc les gens ne serons réssuciter que lors que l'heure viendra, celà démontre qu'ils ne sont pas vivants dans la tombe, et par extension n'endurent aucun châtiment, et ne bébéficient d'aucune félicité (hormis si Dieu décide autrement), ou fait une exception. Reste à savoir de quels tombeaux parle le coran? En tant qu'êtres humains nous savons ce qu'est le tombeau du corp, mais il se pourrait fort qu'il existe un tombeau de l'âme,puisque cette dérniere se sépart du corps !?? (c'est juste une idée, et loin d'être une certitude). En revanche, si on admet cette dérniere hypothèse de nombreux hadiths deviennent caduc.

Yunus - 10/45 - Et le jour où Il les rassemblera, ce sera comme s'ils n'étaient restés [dans leur tombeau] qu'une heure du jour et ils se reconnaîtront mutuellement. Perdants seront alors ceux qui auront traité de mensonge la rencontre d'Allah, et ils n'auront pas été bien guidés.
Soit ils sont restés morts environ une heure, soit les gens iniques endurent le châtiment dans le tombeau.

Al-Qamar - 54/7 - les regards baissés, ils sortiront des tombes comme des sauterelles éparpillées,
Ils dormaient, et la teneur du verset indique qu'il renaissent tout en étant surpris. Il y a donc contradiction entre le verset et le hadith. En tous cas, il faut faire un choix, soit le hadith est faux soit le verset !

An-Nissa 4/97. Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (àpropos de votre religion) - “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l'Enfer. Et quelle mausvaise destination" !
D'après ce verset, une fois le trépas accomplit avec l'aide d'anges en excavant les âmes des nouveaux morts, les anges diront ce qui est rapporté par le verset (4/97). Ici, il n'est pas fait référence au chatiment de la tombe, ni au coup de marteau dérrière la tête ! 

An-Naml - 27/67 - Et ceux qui ne croient pas disent: «Est-ce que, quand nous serons poussière, nous et nos pères, est-ce que vraiment on nous fera sortir (de nos tombes)?
Aucune allusion au châtiment de la tombe, ni de coup de maillet dérrière les oreilles ! 

Faatir - 35/22 - De même, ne sont pas semblables les vivants et les morts. Allah fait entendre qui Il veut, alors que toi, tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux. -> V 23 ->  Tu n'es qu'un avertisseur.
Le verset s'adresse au messager et à tous ceux qui sont certains que les morts parlent dans le tombeau. Il peut aussi signifier que les gens dans tombe parlent dans la mesure ou Dieu le décide ! Le verset suivant (23) dit : tu n'est qu'un avertisseur. Une facon de mettre en garde contre les spéculations de ce qui se passe outre tombe. Dieu seul sait ! Et non seulement les hommes ne savent pas, mais ils n'ont pas à connaitre les détails. Ils doivent se contenter de ce que rapporte le coran.

Yassin - 36/51- Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que, des tombes, ils se précipiteront vers leur Seigneur
Serait ce la trompe de l'apocalypse ?

Al-Ma'aarij - 70/43 - Le jour où ils sortiront des tombes, rapides comme s'ils couraient vers des pierres dressées;
Si les pièrres dressées pouvaient rapporter de l'argent il est prêt à parier que les chioukhs "savants" en auraient quelques symboles pour en tirer quelques conclusions mércantiles.

Abasa - 80/21 - Puis Il lui donne la mort et le met au tombeau;
Jusqu'au jours de la resuréction ! Et il n'est pas écrit qu'il les fera revivre dans le tombeau tout en le faisant mourir une seconde fois, et enfin le faire ressuciter une seconde fois lors du jugement.
Il est à noter qu'aucun verset coranique ne fait allusion au jugement "dernier" (du moins en arabe), certaines traductions françaises et anglaise du coran en font état en entourant le texte (par des partenhèses). 
Car si l'on admet le jugement dernier, de fait nous admettrons qu'il y a des jugements intérmédiaires. Au lieu de dire jugement dérnier, disons "le jugement interviendra à la dérnière heure".

Nos arguments son simples et simplisimes, nous nous contentons de ce que dit la source "le coran", et non de ce que peuvent dire les anciens "savants" ou les chioukhs. Quand à ce qui pourrait être dit par le prophète (saw) nous attendons de voir le livre : "selon le prophète" et diréctement. Il est légitime de mettre en doute ce que rapporte un rapporteur de la fameuse chaine de transmission. La question n'est pas de ce que dit le prophète (saw), mais de ce que l'on a dit qu'il a dit en passant par six ou huit personnes ! Ahmed Deedat disait "ou sont les évangiles selon Jesus" ? Nous disons "ou est le livre du prophète" !

Les raisons qui poussent les gens à sortir les versets de leurs contextes fut toujours dicté par l'argent et le sont toujours et le seront demain dans le but de faire banquer les musulmans qui ne connaissent pas leur religion.

Pour avancer de telles vérités; sur ce qui peut se passer dans la tombe. Ils se pourrait fort bien que les premiers qui ont dit celà se sont trompés ou n'ayant que l'entendement de leurs époques, qu'ensuite des margoulins on repris et amplifiés les dires pour faire des profits avec le waqf.

Nous ne disons pas qu'il n'y a pas de châtiment de la tombe, nous ne disons pas non plus qu'il y'en a, mais nous disons simplement qu'on n'en sait rien. Il est préférable de dire ne rien savoir, que de spéculer sur l'inconnu sans certitudes.

Il faut aussi remarquer que le Coran raconte l'episode du jour ou "l'heure arrivera à échéance" comme du déjà arrivée, il conte un avenir qui est déjà plié (soit et c'est), et nous nous permettons d'ajouter "et cela fut !"

Bordeaux le 23/01/2016. France

La vie après la mort de L'imam Al Ghazali (la perle précieuse)

Exemple d'un compte de fée, telle la vidéo présentée ci contre. Les arguments déployés dans cette vidéo concernant ce qui se passe dans la tombe, et après la mort, sont fantaisistes, car seul Allah sait. Et nous n'en savons rien de plus que ce que le coran enseigne à ce sujet. Il n'en reste pas moins que l'imam Alghazali fut un esprit éclairé et doté de réflexions philosophique pértinentes, et même très pértinentes en son époque. 

Pourtant nous sommes tenus de considérer certains récits présentés par l'auteur de la vidéo comme des rêveries à ne pas prendre au sérieux. De ne pas en faire un dogme, après tout, tout homme à le droit de faire état de ses rêves, aujourd'hui comme hièr et demain.

Al-Ghazali Abu-Hamid (450 hégir /1058 J.C), théologien juriste, penseur philosophe de son époque. Il naquit à Tûs au moyen age de l'ère chrétienne, au Khorassân. Il fut l’élève de Al-Djuwayni Imâm d’Al-Haramayn. 


A partir de 484/1091, il enseigne dans la célèbre université de Bagdad sous le reigne du califat Abbasside (les Seldjoukides) (détruit 150 ans plus tard par le petit fils de Gengis Khan). La Nizâmiyya (école fondée par le vizir Nizam Elmulk) ; à des groupes de plus de trois cent étudiants. Il a composé une quarantaine d’ouvrages. Son ouvrage le plus célébre reste incontestablement Ihya 3ulum al-din (Revivification des sciences de la religion).

On ne peut préjuger de l'imam Al Ghazali car il faut tenir compte du contexte de l'époque. Aussi Ghazali soit il, ce n'était qu'un homme faible comme tous les hommes de sa condition dans la hiérarchie sociale de l'époque et il faillait quand même manger - Le déclin du mutazilisme, (pourchassés pour hérésie), Ghazali devait choisir son camp ! Cela n'enlève en rien de ses qualités d'homme éclairé, mais en flattant la pensée unique de l'époque avec des rêveries. 8/2.