waqf france

Les Habous France

Les Origines de Waqf; un appelation qui ne veut rien dire

Depuis l'avènement de l'islam les théologiens ont mis au point un système dit habous pour traiter le problème des pauvres. Voyant l'opportunité que peuvent procurer les économies modernes et notament en France. Ceratines personnes se lancèrent dans l'aventure du marché de la pauvreté en transposant les habous en waqf France.

Les Origines des habous en islam. Il est bien connu que les dotations philanthropiques ont une histoire plus vieille que la réligion. L'exegèse musulmane introduit le concepte des habous en islam à tord ou à raison, mais il n'en reste pas moins que d'une idée abstraite on en fait un dogme. La mesure par laquelle les institutions islamiques ont été influencées par d'anciennes coutumes ont imprimés la notion du waqf, sans doute valable au temps anciens, mais qui n'ont plus court de nos jours.

Les influences romaine, byzantine, mais aussi mésopotamienne, sassanide, juive et bouddhiste ont été acceptées comme étant des éléments plausibles. Avec l'Empire romano-byzantin qui fut l'une des grandes puissances en Asie occidentale pendant plus de quatre siècles. Fondée par Ardashir, qui mit en déroute Artaban V, le dernier roi parthe, elle prend fin lors de la défaite du dernier roi des rois (empereur) Yazdgard. Les Sassanides règnent sur le Grand Iran de 224 jusqu'à l'invasion musulmane des Arabes en 651. 

Cette période constitue un âge d'or pour la région, tant sur le plan artistique que politique et religieux.  La dernière recherche est plus décisive et souligne que la loi Sasanid est la source la plus probable du système Habous etatisé. Ainsi, nous avons une situation assez claire: les musulmans ont été vivement invités à confier leurs biens au service de l'humanité et ils savaient comment le faire à partir des civilisations antérieures, qui avaient dominé la région dans laquelle ils se sont retrouvés . Wikipedia

Bien que le habous ne soit pas spécifiquement mentionné dans le coran, le concept de redistribution de la richesse est fortement recommander dans le coran en terme de sadaqa. En outre, il existe des preuves définitives selon lesquelles de nombreuses personnalités de l'Islam ont doté leurs propriétés à des fins de bienfaisance, mais uniquement sous le contrôle de l'autorité islamique. En d'autres termes, c'est l'Etat islamique qui doit gerer ce type de dons et non des comptes privés, tels que les association ou des fondations sans contrôle de l'Etat et sous la tutelle du ministère des habous.